Que faisons-nous ?

La première version de la classification européenne des aptitudes, compétences, certifications et professions est maintenant en ligne !

La Commission a lancé la première version complète de la classification européenne des aptitudes,  compétences, certifications et professions (ESCO). La classification est disponible en 26 langues (les 24 langues de l'UE, l’islandais et le norvégien).

ESCO facilite le dialogue entre le marché du travail et le secteur de l'éducation et de la formation en fournissant un langage commun qui pourrait aider à surmonter les déséquilibres du marché du travail et accroître la mobilité professionnelle et géographique dans l'UE.

Concrètement, ESCO 

• connecte les personnes et les emplois, en fournissant un langage commun qui aide les demandeurs d'emploi à trouver le travail qui correspond le mieux à leurs compétences. Comme le recrutement est de plus en plus numérisé, les employeurs et les demandeurs d'emploi doivent utiliser des outils numériques qui leur permettent de communiquer de manière significative. ESCO vise à rendre ces outils numériques plus efficaces;

• connecte l'emploi et l'éducation, car les prestataires de services éducatifs peuvent l'utiliser pour décrire les résultats d'apprentissage attendus de leurs programmes et pour mieux comprendre les tendances du marché du travail et les besoins futurs en compétences;

• connecte les marchés du travail au niveau de l'UE, en agissant comme facilitateur numérique de la mobilité du marché du travail. La Commission a l'ambition de faire d'ESCO la classification européenne pour l'échange d'informations via EURES, le portail européen de la mobilité professionnelle.

En 2014, la FEDEC représentée par Danijela Jović avait été identifiée comme la structure représentative pour les arts du cirque et nommée au sein du groupe de travail Arts, Entertainment and Recreation d’ESCO par la Commission européenne (DG Emploi) afin de participer à la définition des professions du secteur cirque (artistes de cirque, techniciens du cirque et professeurs de cirque). La FEDEC avait également pris part au groupe sur les formations liées aux différentes professions. Ce travail s’inscrivait dans une stratégie de coopération plus globale de la FEDEC avec les structures de définitions et reconnaissance des professions et des qualifications (CEREP, ICQP, Ministères français et catalan, Répertoire national des certifications professionnelles ESCO, CEDEFOP).

La première version complète (ESCO v1) est disponible gratuitement via la plate-forme de service ESCO. Elle couvre 2 942 professions, 13 485 connaissances, aptitudes et compétences et affichera progressivement des informations sur les qualifications fournies par les États membres.

La Commission envisage également d'intégrer dans l’ESCO des qualifications privées, internationales et sectorielles provenant d'autres sources, dans un proche avenir. Elle pilote cette approche et en discute avec les États membres. La publication de ESCO v1 sera suivie d'une conférence intitulée «ESCO: connecter les personnes et les emplois» qui aura lieu à Bruxelles les 9 et 10 octobre 2017. A cette occasion, la Commission présentera des cas concrets d'utilisation d’ESCO et sa valeur ajoutée en pratique.

Pour plus d’informations sur ESCO:   https://ec.europa.eu/esco/portal/home