Que faisons-nous ?

Les organisations EFIL (Fédération européenne pour l'apprentissage interculturel), OBESSU (Bureau d'organisation des syndicats européens d'étudiants scolaires), ESHA (European School Heads Association) et EEE-YFU (European Educational Exchanges - Youth for Understanding) ont récemment partagé la prise de position qu'elles ont co-écrite, comme contribution commune à l'évaluation à mi-parcours d'Erasmus + et qui met l'accent sur la mobilité des élèves dans la future version du programme. Ces organisations, tout comme la FEDEC, sont membres de la Lifelong Learning Platform qui rassemble les organisations non-gouvernementales européennes actives en matière d’éducation tout au long de la vie.

Dans ce document, elles appellent à davantage d'investissements pour la mobilité des élèves et à une plus grande participation d'organismes sans but lucratif spécialisés dans la gestion des programmes de mobilité des élèves au sein d'Erasmus +.

En effet, dans le cadre des appels 2014-2015, «Partenariats stratégiques pour les écoles uniquement» ne représentait que 4,5% du budget global d’Erasmus +. Il y a eu une diminution de 54% du nombre d'élèves mobiles, par rapport au volet Mobilité individuelle du programme Comenius. En outre, les auteurs pensent que les organisations à but non lucratif qui ont des décennies d'expérience dans la gestion de programmes de mobilité peuvent être des partenaires essentiels pour soutenir un grand nombre d'écoles dans leur candidature à  Erasmus + mobilité des élèves et leur gestion du programme.

Fichiers à télécharger