NOUVELLE ÉCOLE SUPÉRIEURE DES ARTS DU CIRQUE

L’école supérieure des arts du cirque de Toulouse-Occitanie (ESACTO) est une école délivrant le diplôme national supérieur professionnel d’artiste de cirque (DNSP).
Depuis septembre 2019, l’ESACTO est la troisième école en France, aux côtés du Centre National des Arts du Cirque de Châlons-en-Champagne et de l’Académie Fratellini, habilitée à délivrer un diplôme qualifiant le métier d’artiste de cirque.

La création de l’ESACTO s’inscrit dans la continuité de la formation professionnelle du Lido mise en place en 1994 et dont sont issues des compagnies emblématiques du cirque contemporain. En 20 ans, la formation professionnelle du Lido est devenue une « institution » reconnue comme un acteur participant à l’évolution des formes circassiennes contemporaines. La singularité de l’approche pédagogique de l’école est officiellement reconnue et valorisée par les institutions qui ont impulsé le projet d’école supérieure et continuent à le soutenir (Métropole de Toulouse, ville de Toulouse, Ministère de la Culture, Drac Occitanie et Conseil régional d’Occitanie).

L’enjeu de l’ESACTO est bien de poursuivre l’approche pédagogique singulière du Lido tout en lui donnant une nouvelle dimension universitaire et diplômante. Le cursus de formation, créé en partenariat avec l’université Jean-Jaurès de Toulouse, permet d’obtenir une licence « communication et arts du spectacle, parcours danse et cirque. » Le diplôme, intégré dans le schéma européen de l’enseignement supérieur (LMD), est inscrit au répertoire national des certifications professionnelles (RNCP).


Une pédagogie singulière
La démarche pédagogique de l’école est au service de l’artiste. Elle l'accompagne dans  la recherche d’une signature et d’une authenticité artistique. Elle s’appuie sur les techniques de cirque et revisite le théâtre, la danse, les arts plastiques et toute autre forme créative susceptible d’influencer et d’enrichir les propositions artistiques de la scène contemporaine, sans perdre pour autant la spécificité du cirque.
La formation supérieure  privilégie l’écriture personnelle et la recherche d’un langage corporel propre au comédien de cirque.

Cette approche pédagogique conduit l’élève à :

  • découvrir la part de dérisoire qui l’habite, les failles qui le composent pour qu’il trouve sa sincérité ;
  • s’enrichir dans les techniques du mouvement par une préparation corporelle et vocale, une acrobatie dramatique, une recherche dans les différents territoires de la gestuelle artistique ;
  • se situer dans son art circassien comme un « sportif de haut niveau » où chacun doit atteindre la plénitude du mouvement juste, sans modèle prédéfini par la longue histoire du cirque.

L’étudiant est accompagné dans une auto-confrontation où il n’y a pas d’échappatoire, ni de solution sinon lui-même et ses expériences. Là, se situe l’enseignement de l’école supérieure du Lido.


Un accompagnement à l’insertion professionnelle
Afin d'améliorer la professionnalisation des étudiants et la transition vers le milieu professionnel, l'école propose différents temps de formations et de rencontres dédiés à l'insertion. Ces dispositifs s’appuient sur des partenariats avec les acteurs du réseau des arts du cirque aux niveaux régional, national et international. L'enjeu ici est d'apporter aux étudiants une vision du métier d'artiste de cirque dans sa globalité (création, production et diffusion).


Historique
Le Centre des arts du cirque  s’implante en 1988 dans un ancien cinéma de quartier racheté par la Mairie de Toulouse, et la responsabilité en est confiée à Henri Guichard.

En 1993, l’équipe du Lido crée des ateliers de création permettant à des amateurs de devenir professionnels.

En 1998, le Lido se dote d’une véritable formation professionnelle financée par la ville de Toulouse, avec le soutien de la Région Midi-Pyrénées et du Ministère de la Culture. La mission du Lido est tout d’abord de maintenir la qualité du secteur loisir (qui accueille des enfants aux adultes avec plus de 500 adhérents) et du centre de ressources puis d’assurer la mise en place des secteurs de formation professionnelle et du studio de création.

En 2006, le centre municipal des arts du cirque de Toulouse se dote d’une année d’insertion professionnelle qu’elle co-réalise avec « Circuits », scène conventionnée d’Auch.

En 2008-2009, afin de perfectionner son dispositif d’accompagnement, le Lido s’est associé à la Grainerie pour créer la PACT (Pépinière des Arts du Cirque de Toulouse) qui intègre l’ancien studio de création.

En 2018, l’association de préfiguration de l’école supérieure des arts du cirque Toulouse-Occitanie est créée  afin de mettre en place une école supérieure des arts du cirque.

En 2019, l’école supérieure des arts du cirque Toulouse-Occitanie (ESACTO) accueille sa première promotion d’élèves qui suivra un cursus de formation de 3 ans.


Formations proposées 

Formation supérieure : DNSP artiste de cirque (180 ECTS -European Credits Transfer System).
Accompagnement à l’insertion professionnelle

Admission

Formation supérieure : Dossier de candidature à retourner en février, journée d’audition et stages en mai.

Fichiers à télécharger